Public Conseil
Lobbying institutionnel françaisLobbying français

Les relations institutionnelles

Déontologie : le fil rouge conducteur du lobbying

Indépendance, discrétion, respect des institutions, sont les valeurs fondamentales sur lesquelles c’est construit Public Conseil.
Participation à la décision publique, renforcement du dialogue et de la concertation, tels sont les buts poursuivis, afin d’associer le monde économique pour des décisions politiques plus justes et  plus cohérentes.
Le lobbying doit s’inscrire par ailleurs dans la recherche de l’intérêt général, car un secteur économique qui va bien c’est plus d’emplois et plus de rayonnement national et international.

Mission : Entreprises et Institutions, des relations à créer

S’impliquer aux côtés d’une entreprise c’est comprendre son métier, ses enjeux et son environnement réglementaire.
C’est l’informer en temps réel des projets d’évolution de son secteur d’activité.
C’est traduire en termes simples des problématiques le plus souvent très techniques et très compliquées, pour en extraire le nœud essentiel à dénouer.
C’est la guider et l’accompagner dans ses démarches auprès des décideurs politiques.

Chaque milieu a ses codes, ses fonctionnements, ses modes d’expression, ses priorités.
Celui de l’entreprise n’est pas celui du monde politique et inversement. Les deux gagnent toujours à se rencontrer.
La force de Public Conseil est d’avoir une équipe issue de ces deux secteurs.
Côtoyer les Cabinets Ministériels, les Parlementaires à Assemblée Nationale ou au Sénat, les membres des Collectivités Territoriales, constitue un tissu relationnel étendu et efficace que Public Conseil cultive depuis plus de 20 ans au service des entreprises et des fédérations professionnelles.

Point de vue : les institutions à portée des entreprises

Les faits donnent raison à ceux qui intègrent la mission Institutionnelle dans leur stratégie d’anticipation et de développement.
La raison en est simple : les élus, qui ne peuvent pas être des spécialistes en tout, ont besoin de connaître les réalités du terrain. Les entrepreneurs ont de leurs côté, par cette voie, une réelle connaissance des évolutions législatives et réglementaires impactant leur secteur d’activité.
Les deux parties ont ainsi un intérêt commun à agir dans cette démarche concertée.

Enfin, n’oublions jamais la première règle de la démocratie selon laquelle ce sont les élus qui décident et qui votent.
Le rôle d’un lobbyiste est de l’éclairer, et uniquement de l’éclairer, il est important de le rappeler à ceux qui aiment à faire croire qu’ils ont plus de pouvoir.
Ce serait  faire offense à la qualité de nos élus et faire offense aux Français qui les ont élus.